Notre métier d'agriculteur.


Tout le monde connaît le Languedoc Roussillon, ses plages, son terroir, son vin et surtout son soleil...
Savez-vous que l'on y cultive aussi les aromatiques les plus raffinées et l'épice la plus précieuse du monde et seule épice tirée du pistil d'une fleur ?
Niché dans la plaine ensoleillé du petit village de Villeveyrac qui se situe à 10 km du Bassin de Thau proche des villes de Sète et Montpellier, entre vignes et oliviers, c'est au sein de notre exploitation « le clos de la libellule » que nous cultivons nos aromatiques, nos sureaux et notre safran avec passion et enthousiasme.


Dans cette zone chaude et souvent venteuse, la terre est riche et généreuse. La garrigue est protégée et sa faune intacte.

Notre safranière à achever sa conversion en 2017 et est depuis 3 ans conduite sous le mode de l'agriculture biologique (Accès Certificat) bénéficie d'un cadre d'exception. Elle se situe au cœur d'un espace classé « Zone naturelle », dont l'objectif est d'assurer la conservation à long terme des espèces d'oiseaux sauvages, de préserver et de valoriser la richesse du patrimoine naturel.

C'est dans cet écrin que nous avons choisi de faire naître notre safran. Fortement prisé pour de nombreuses spécialités culinaires, le safran est utilisé depuis la nuit des temps et provient du Crocus Sativus Linnaeus, un bulbe originaire du Moyen-Orient. Cultivé en France dès le moyen-âge, puis peu à peu abandonné, nous avons donc décidé de relancer sa production pour faire découvrir les merveilleuses propriétés gustatives de cette fleur si rare et si passionnante.


On récolte ce que l'on sème...

Nous contribuons aussi à la protection de l'environnement en limitant les intrants. Notre secret pour obtenir de belles fleurs de safran : du compost, du compost et encore du compost (il allège notre terre argileuse)... de la consoude de Russie séchée que nous faisons aussi pousser et de la cendre de bois pour la potasse. N'oublions pas non plus de parler du lombricompost qui reste un des meilleurs compléments minéral, très riche en oligo-éléments. Nous suivons également avec assiduité le calendrier lunaire pour la plantation de nos bulbes. (Comme par exemple)
Nous développons un pôle aromatique et avons planté des sureaux qui nous permettent de diversifier notre production.

Par ailleurs et dans un soucis de sauvegarde de la biodiversité, nous semons également des engrais verts comme la Phacélie (excellente plante mellifère de surcroit pour nos abeilles), le trèfle qui contribuent à améliorer la structure de notre sol, enrichit la terre, la rééquilibre. Les engrais verts permettent également d'étouffer les mauvaises herbes et de protéger la surface du sol tout en absorbant les nitrates qui autrement sont lessivés par les pluies et polluent les nappes phréatiques. Nourrir la terre pour nourrir la plante reste notre maître mot.

Notre parcelle de 6000 M² entourée d'une haie diversifié crée un espace clos et riche pour la biodiversité.